On an eccentric animal

We are publishing in two installments the introduction of an essay by Rahmane Idrissa — at least, from what I hear, 90% of that introduction. But this all makes for a rather substantial teaser, if that’s the word. One insight which I got out of it and won’t forget: what distinguishes us from other animals isn’t reason, it is folly. Philosophers in the Western tradition … Continuer de lire On an eccentric animal

Notae (Notes sur un décalage)

Il est entendu, auprès du sens commun, que l’un des problèmes fondamentaux, sinon le problème fondamental du gouvernement ou de l’État, en Afrique, est qu’il n’est pas africain – ou mieux, qu’il serait trop africain et pas assez. Pas assez africain dans ses formes, qui sont « importées », « plaquées », « de façade », « d’imitation » (ce sont là des caractérisations rencontrées couramment dans la littérature africaniste) ; trop africain dans … Continuer de lire Notae (Notes sur un décalage)

L’homme de Petsamo

Une autre « disquisition imaginaire » de Samine, toujours dans des couleurs « gothiques ».                        Très honorable ami. Il est bien de circonstances dans la vie qui ne se renouvèlent plus. L’humanité est si misérable que les choses vulgaires sont pour elle l’ordinaire et il est des vies entières,  favorisées par le temps, qui ne connurent jamais rien de noble. Ce qu’il m’est arrivé de plus appréciable … Continuer de lire L’homme de Petsamo

Chez les girafes

J’ai été surpris par l’attentat terroriste qui a eu lieu dans la campagne de Kouré, où huit personnes ont été froidement abattues par des djihadistes anonymes, qui ont apparemment d’abord commencé par canarder leur véhicule au point où il a pris feu. Ma surprise ne vient pas, comme nombre de mes contacts occidentaux me l’ont aussitôt indiqué pour le moins naïvement, de ce que cet … Continuer de lire Chez les girafes

La Mélancolie de Calphernaïm

Écrit indéfinissable de R. Samine, datant de 1999, et qui serait comme une nouvelle servant de prétexte à l’analyse d’une idée à travers un ouvrage fictif. Elle fait partie d’une collection intitulée Disquisitions imaginaires. La Mélancolie de Calphernaïm, par O.D.G Fullerton, esq. (Ecrit de 192…) Tobias Calphernaïm est un écrivain pompeux, maniéré et, par-dessus tout, d’une médiocrité consommée. Ses productions, ou devrais-je dire ses proliférations … Continuer de lire La Mélancolie de Calphernaïm

D’un certain sentiment d’inutilité (Archives)

Cette entrée plutôt longue du Journal que je tenais en 2001-2003, aux États-Unis, offre une réflexion assez dense, et très personnelle (et critique), sur les rapports entre connaissance et action sociale — point de départ possible d’un examen plus large et systématique de la question. Instantané aussi d’une période de souffrance morale, apparemment, dont j’ai oublié le poids et les manifestations. Certains passages sont un … Continuer de lire D’un certain sentiment d’inutilité (Archives)

Les ornières maliennes. Essai de décryptage

Pourquoi y a-t-il, au Mali, une révolte contre un chef d’État élu ? Question intéressante, parce que la situation du Mali est telle qu’il est impossible de se fier à quiconque dans les ornières qui y poussent à chaque détour. Ibrahim Boubacar Keïta est un problème, mais les contestataires sont-ils une solution ? IBK chef d’État élu, oui, certes. Mais il y a quelques petites objections : au … Continuer de lire Les ornières maliennes. Essai de décryptage