Notae (Notes sur un décalage)

Il est entendu, auprès du sens commun, que l’un des problèmes fondamentaux, sinon le problème fondamental du gouvernement ou de l’État, en Afrique, est qu’il n’est pas africain – ou mieux, qu’il serait trop africain et pas assez. Pas assez africain dans ses formes, qui sont « importées », « plaquées », « de façade », « d’imitation » (ce sont là des caractérisations rencontrées couramment dans la littérature africaniste) ; trop africain dans … Continuer de lire Notae (Notes sur un décalage)